Bien choisir son hébergement

Identifier vos besoins en hébergement

Hébergement de site web

Les solutions  d’hébergement de site web sont nombreuses

Bien choisir votre hébergement

Vous devez pour cela avoir bien défini une stratégie de votre site web, en effet un simple site vitrine de présentation de votre entreprise ne nécessite pas les mêmes besoins en ressource qu’un site e-commerce. L’autre aspect très important la technologie à employer,  avez-vous besoin d’un serveur dédié, d’une base de données, quels sont les langages utilisés pour la programmation (ASP, PHP, JAVA, RUBY…). La taille du site est un paramètre important à prendre en compte, nous ne parlons ici de nombre de pages mais plutôt du poids total de vos pages alliés à celle de vos images et à  celle de vos contenus (textes, sons, données, flash… etc ) et enfin, dernier point, vous devez être capable d’estimer la fréquentation prochain (le nombre de visites attendues) de votre site web.

Quelles idées et pistes à explorer

Pour vous aidez à estimer le nombre de pages vues par mois, il existe des études réalisés par des organismes comme l‘INSEE  sur Internet, vous pouvez aussi réaliser votre propre étude de marché ou analyser les sites de vos concurrents a l’aide d’outils « gratuits » comme SEM Rush  directement sur leur site Internet.

Les différents types d’hébergement

L’hébergement de votre FAI (votre fournisseur d’accès à Internet), l’hébergements gratuit, l’hébergement d’entré de gamme sont absolument à éviter par les professionnels. En tant que professionnel, vous devez choisir un hébergement professionnel, en vérifiant notamment les quelques points importants suivants :

  • La présence d’une assistance technique gratuite par téléphone 7/7.
  • Une sécurisation et une surveillance des serveurs.
  • Une sauvegarde quotidien automatique.
  • Une restauration facile et rapide des données.
  • Une grande capacité de stockage.
  • Une bande passante importante.
  • Une compatibilité des technologies.

Le serveur mutualisé

C’est un type d’hébergement où le serveur est partagé entre plusieurs utilisateurs, en gros le disque dure est découpé en plusieurs dossiers, un dossier est égale un site web et toutes les ressources sont partagés (la mémoire, la bande passante, …). Les services et les logiciels pour son fonctionnement sont déjà installés et configurés. Ce type d’hébergement dit « mutualisé » est simple à utiliser et relativement peu onéreux.

Le serveur dédié

Le second type d’hébergement vous donne une plus grande indépendance et une capacité de ressources accrues, en effet avec un serveur dédié, vous avez la possibilité de choisir, d’installer et de configurer à votre « sauce » vos logiciels et de choisir vos services à la carte. Cela demande, une certaine connaissance et compétence pour mettre en route ce type de serveur et la tarification est aussi beaucoup plus coûteux.

Conclusion

Il existe d’autres types hébergements que je ne vais pas aborder ici, mais sachez que ses 2 types d’hébergement sont les plus utilisés. Vous pouvez grâce à un logiciel gratuit comme WAMP (existe aussi une version Mac ou Linux) transformer votre PC sous Windows en un véritable serveur de test local. Je souhaiterai terminer par un conseil, ne faites pas trop confiance aux sites internet qui proposent des comparaissons ou des classements des meilleurs hébergeurs. Faites votre propre recherche, posez des questions, comparez, vérifiez et testez. Juste pour vous aider voici ma liste personnel de 4 ou 5 hébergeurs avec qui je travaille (sans jugement de qualité, sans publicité et sans aucun classement) depuis quelques années déjà.

Ergonomie de votre site internet

ergonomie

Qu’est ce que l’ergonomie web?

L’ergonomie web consiste à adapter le contenu, la structure et l’aspect d’un site web à différent type d’utilisateur, c’est aussi un ensemble de règles pour concevoir des sites à la fois simple d’accès aux informations et d’utilisations pour les internautes. Car les contraintes propres au web sont nombreuses comme le logiciel, le matériel et la connexion utilisé par le visiteur.

Comment faire un site accessible par tout et pour tous.

Lors de la conception du site web, vous devez garder à l’esprit que Google tient du temps de chargement des pages, comme je l’ai dit un peu plus haut cela dépends beaucoup du client, nous n’avons aucun moyen de contrôler sa carte graphique, son processeur ou sa vitesse de connexion.  Mais nous pouvons limité l’usage d’images et en réduisant le poids des pages (contenu+image), on veillera à ne pas dépasser 100/150ko. Le cas des navigateurs est aussi à prendre en compte dés le départ. En effet il existe de nombreux navigateurs qui interprète le code HTML de façon très différentes. Un bon moyen de résoudre ce problème mise en place par les webmaster, est utilisation d’un fichier CSS nommé RESET  qui met à zéro toutes les différences entre les navigateurs. Il est aussi très important de prendre en compte les personnes handicapées et notamment les personnes non-voyantes qui souvent utilise un navigateur spécial en mode texte comme Lynx, c’est aussi un excellent moyen pour vous compteur de site web de tester votre site.

Trouver l’information recherchée en 3 clics

La navigation doit être simple, l’internaute doit pouvoir trouver l’information qu’il recherche en 3 clics, pour y arriver il est notamment recommander en plus du menu général, d’intégrer un moteur de recherche ainsi qu’un plan du site. Le menu général peut avoir un sous menu et même un sous sous menu, mais évitez d’aller au-delà. Une navigation simple pour l’utilisateur implique aussi de donner un titre explicite et différent à chaque page, des URLs  compréhensibles et exactes. Ne cherchez pas à être original, restez classique en matière de navigation est d’un bon conseil à appliquer, en effet si l’internaute doit réfléchir pour naviguer sur votre site, il finira par la quitter tout simplement.

Définir l’aspect de votre site

A l’aide de cette réflexion sur l’ergonomie, vous devriez pouvoir établir la charte graphique, ce document reprend un ensemble de règles ergonomiques et graphiques comme:

  • Taille des différentes zones, la navigation générale et les visuels pour chaque modèle de pages.
  • Typographie à employer, la taille, la couleur des liens, des textes, des boutons, du background …
  • Le format, les dimensions des images et les intégrations éventuelles autres médias comme des vidéos et des sons.

Une charte graphique est doit être précise, car elle reflète la personnalité de votre site et permet de garder une uniformité dans le cas de modification future. Nous verrons en détail la charte graphique dans un article qui lui sera entièrement consacré.

Adapter la dimension de vos pages à la largeur de l’écran cible

resolution-ecran

Source StatCounter.com

Les iframes (cadres) comme les ascenseurs horizontaux sont à exclure absolument, la question du responsive ne doit plus se poser, un site web en 2016 doit être responsive. Votre site doit s’adapter à la taille de l’écran, veuillez en particulier à centré les pages en laissant une marge minimum et égale de chaque côté de vos pages et en gardant à l’esprit que les européens démarrent la lecture d’une page du coin supérieur gauche au coin inférieur droit, cela implique que des zones sont plus importantes que d’autres dans le parcours visuel d’une page par l’internaute. Dans la pratique, nous devons mettre dans ses zones dites « active » nos informations les plus importantes.

Web VS Papier

Voici quelles règles à suivre pour la bonne lisibilité du contenu

Comme vous l’avez surement constater la lecture sur un écran est plus pénible et aussi plus lente que sur un support classique type papier.

  • Trier, regrouper et classer les informations
  • Ajouter des titres percutants à vos paragraphe
  • Faire des liens et intégrer des images
  • Citer vos sources et bannir le copier/coller
  • Soyer simple et claire dans vos propos

Pour être efficace ne traitez qu’un seul sujet par catégorie et limitez-vous à 9 catégories au maximum pour un site, cela facilite la mémorisation et l’assimilation. Pour un accès plus rapide, pensez à donner des titres pertinents à vos pages. Autre élément à ne pas négliger : la hiérarchisation du contenu, en effet vous comme moi lisons en diagonal sur un écran, cela implique donc, que les informations les plus importantes doivent être placer au début de la page.  Vous pouvez aussi appliquer « la régle de la pyramide inversée » utilisée par les journalistes, cette technique consiste à débuter par les sujets les plus importants et de terminer par les sujets de moindre importance.

Mise en garde sur le soulignement et le gras

Ces 2 styles sont à utiliser avec beaucoup de parcimonie, le soulignement peut être confondu avec un lien et le gras nuit à la fluidité à la lecture.

L’emploi des liens externes et internes

Contrairement à la lecture linéaire traditionnelle sur un support papier, la lecture sur le web offre plusieurs possibilités et notamment grâce aux liens. L’internaute peut en effet, à tout moment bondir d’une ressource à une autre. Il conviendra donc de ne pas mettre trop de liens externes dans la page, juste un ou deux, si cela est vraiment utile à l’internaute et si cela apporte une valeur à votre information. Mais un bon maillage interne est plutôt recommandé.

L’importance des images sur le web

Vaste sujet, il existe surement des dizaines de livres sur ce sujet, inutile de vous préciser l’importance des images et des médias en général sur le web. Essayez le plus souvent possible d’intégrer des illustrations, des tableaux pour enrichir votre contenu,  cela doit être considérer comme partie intégrante du métier de rédacteur web.

En conclusion

  • Facilitez la lecture rapide
  • Soyez concis mais pertinent
  • Démarrez par les sujets importants
  • Information accessible en 3 clics
  • Intégrez des visuels
  • Usage des frames est à bannir
  • Le choix de la police de caractaire et de la dimension des images sont à réfléchir
  • Limitez le nombre de couleurs à 3/5 et gardez-les pour tout le site

L’ergonomie peut être divisée selon 2 types de visiteurs

  • Il devra être soigné, clair et précis pour un nouveau visiteur
  • S’afficher rapidement et un contenu accesible en 3 clics pour vos membres

Planifier un projet de site internet

La conduite d’un projet web

Chef de projet web

Faites appel à un Chef de projet web

On oublie  souvent, volontairement ou non l’importance de la préparation d’un projet web. Or la création d’un site internet est assez complexe, la préparation se passe en 2 temps, l’avant projet et l’après projet.

Définition d’un projet web

Les échecs de projet de création de sites sont souvent dû à la négligence de la définition, en effet si aucune stratégie et aucun budget n’a été prévu, il sera difficile voir impossible d’étudier les besoins et de planifier les travaux correctement. Vous devez commencer par étudier la faisabilité du projet en identifiant vos concurrents, si le service ou le produit existe déjà sur le marché et quelles sont les attentes de vos futures clients.

Vous devez aussi parfaitement identifier quelles seront les bénéfices engendrés par ce site, mais aussi la nature de ses bénéfices, par exemple vous désirez un bénéfice financier ou un gain en productivité ou d’avantage de notoriété. Parmi les questions à vous posez, une qui me paraît importante, si vous avez déterminé un retour sur investissement, le prospect est-il prêt à payer votre produit ou votre service?

Avoir une idée assez précise de la cible (homme, femme, jeune, vieux, niveau d’étude, niveau d’équipement…) est très importante, vous devez analyser les risques, mettre en place un budget et éventuellement définir une date pour le lancement du site.

Quelles sont les différents types de sites internet?

  • Le site vitrine est le plus simple à réaliser, site de présentation d’une entreprise, d’un service ou d’un produit parfois même les 2 ou les 3.
  • De l’autre côté, nous avons le site e-commerce le complexe à réaliser, généralement un catalogue produits à gérer.
  • Entre ses 2 « extrêmes » nous avons les sites institutionnel, communautaire, annuaire …

Toutes ces informations feront l’objet d’une analyser et d’une synthèse qui seront reportées dans le cahier des charges. 

Un cahier des charges pratique

Le cahier des charges est avant tout un documents pratique dans le quel le maître d’oeuvre exprime ses besoins. Les éléments clés à déterminer sont les fonctionnalités que devra réaliser l’internaute et les fonctionnalités que devra réaliser le site pour l’internaute, c’est une étape importante à na pas négligé, elle permet au chef de projets de savoir quoi et comment développer. Un projet web a besoin de s’appuyer sur un document ou seront listés les caractéristiques et de façon hiérarchiques toutes les fonctionnalités.

Le contrat projet

Enfin de protéger les 2 parties contre tout imprévu et pour définir le pourtour et les limites du projet, un contrat projet devra être dresser. Un contrat projet complète le cahier des charges en apportant des précisions sur la faisabilité du projet, les solutions définies, les actions à réaliser, le planning et une estimation des charges.

Le pilotage d’un projet

Enfin de s’assurer d’atteindre ses objectifs, il faudra penser à mettre en place des actions, pour ce faire des indicateurs sont à votre disposition pour piloter le projet. Il faudra penser aussi à inclus dans le budget, les charges d’exploitation, de maintenance et de promotion du site internet parfois cela peut être important

Quelles sont ses indicateur

  • La progression du budget
  • Les repères de critères
  • La progression de la production
  • le suivi des risques

Estimation budgétaire

Estimation budgétaire

Estimation budgétaire

Elément indispensable à déterminer, qui consiste à définir le nombre d’heures que devra passer chaque intervenants sur le projet.

 

 Les différents  profils d’une équipe de réalisation

Selon l’importance du projet, le nombre d’intervenant peut beaucoup varié. En effet cela dépend de la taille du projet, pour les projets plus modeste, les intervenants peuvent endosser  plusieurs rôles.

Quelles sont ses rôles

  1. Un responsable du projet (le chef de projet).
  2. Un responsable technique (suivi technique)
  3. Un marketeur (promotion du site)
  4. Un web designer (concepteur du site).
  5. Un ergonome (facilité la navigation).
  6. Un directeur artistique (graphisme du site).
  7. Un infographiste ( réaliser les graphiques).
  8. Un rédacteur web (chargé du contenu).
  9. Un développeur web (chargé du développement des fonctionnalités).
  10. Un architecte web (chargé de définir les fonctionnalités).
  11. Un ingénieur réseau (hébergeur du site en générale).

Les modalités à vérifier d’un contrat de service

Lors de la signature du contrat de réalisation de votre site internet avec une agence web, veiller bien à examiner les clauses du contrat, maintenant les modalités de réalisation, les garanties et les responsabilités, les délais prévus et un dernier point très important, la cession des droits de propriété.

La conception du site web

Trame d'un site internet

Zoning ou Wireframe

Avant de foncer la tête baissée, taper du code avec votre logiciel préféré, nous devons déterminer la structure du site et des pages. Il faut rassembler les documents communiqués par le client enfin de les tirés et les regroupés en blocs parlant du même sujet. Identifiez les liens pour le maillage interne des pages et nommez les grandes sections ainsi trouver.

Le plan du site étant terminé, nous pouvons réaliser un croquis simplifié des principaux pages du site.

 

Réaliser un document de spécifications fonctionnelles

Apres l’étude approfondie du cahier des charges et du plan du site, vous devez établir un document nommer « Spécification Fonctionnelle »  qui devra contenir les éléments suivant:

  • Les protagonistes (client, internautes, administrateur…) concernent par le besoin.
  • Les informations fournis en entrée ou les actions réalisent par l’internaute.
  • Les résultats attendus en sortie, comment elle seront affichées mais aussi quand.
  • Les différentes façons utiliser les fonctionnalités et les cas d’erreurs.

En regroupant sur ce document cette synthèse, vous vous assurez de couvrir en totalité les besoins du client. Il sera aussi utilisé comme document de référence par le développeur.

Réaliser un document de spécifications techniques

Avec l’aide du document de spécifications fonctionnelles, le développeur devra identifier les différents modules à réaliser et les besoins en infrastructure matérielle.

  • Newsletter, gestion des contenus, panier …etc
  • Estimation du trafic, le caractéristique des internautes …etc
  • Etudier les solutions d’hébergement (mutualisée ou dédiée), le débit nécessaire …etc

La création d’une identité visuelle

Cette étape devra être réalisé par le directeur artistique dans un document nommé charte graphique, il réalisera les templates des pages et ainsi que les maquettes du site, cette étape importante devra obligatoirement être valider par le maître d’oeuvre. Après validation les templates graphiques serviront à la conception de l’ossature du site et ils seront retranscrire en langage HTML, les images seront découpé avec l’aide d’un logiciel comme Photoshop et convertir au format JPG ou PNG.

Première étape: développement d’un site statique

Pour définir un site site statique, nous pouvons dire que le contenu fait parti intégrante des pages. Le but étant de placer les textes et les images, toute en respectant la charte graphique.

Deuxième étape : développement d’un site dynamique

Le différence avec un site statique, le contenu est issu d’une source externe, dans la plupart des cas une base de données. Le site en construction est placé sur un serveur de test en local et c’est à partir de là que les différents modules sont élaborés, ainsi qu’un grand nombre de testes.

  • Les testes de sécurités
  • Les testes fonctionnels
  • Les testes de charge
  • etc …

L’étape finale : la mise en ligne du site

Cette étape de mise en ligne ne doit pas être considérer comme la fin du projet, mais bien au contraire en effet, vous allez devoir préparer et franchir d’autres grandes étapes importantes.

  • L’exploitation du site
  • Les aspects administratifs
  • Les aspects juridiques
  • La promotion du site
  • etc …

Vous devez définir précisément « qui, quand et comment » intervenir sur le site lors de son exploitation.

  • Qui fera la mise à jour du contenu et à quel fréquence?
  • Comment seront gérer les bugs et par quel service (interne ou externe).
  • Définir le responsable de la gestion des comptes clients.
  • L’animation et la promotion du site.
  • La personne d’analyser la fréquentation du site.
  • Qui sera chargé de recruter, de fidéliser, de communiquer avec les prospects.
  • Qui sera chargé du respect des consignes de sécurité.

La formation

Penser aussi à la formation de l’équipe qui sera chargé de la mise ne ligne du contenu et de l’entretien du site, pour cela il sera nécessaire de réaliser un manuel de formation.

Les statistiques

Eléments importants, mettre en place un outil de mesure d’audience comme Google Analytics et un outil de contrôle comme Webmaster Tools.

Respect de la loi

Vous devez faire très attention au contenu que vous publiez sur votre site web, outre les aspects facilement identifiable comme le racisme, la pornographie et veuillez prendre garde sur d’autres aspects qui le sont moins comme les droites d’auteurs et le respect de la vie privée. La déclaration des sites e-commerce est obligatoire auprès de la CNIL. Entant que professionnel, vous avez obligation de mentionner sur votre site certaines informations comme le siège social, le nom du responsable, la protection des données personnelles…Vous pouvez pour prouver l’authenticité et l’originalité des éléments graphiques de votre site web solliciter l’INPI pour vous protéger des contrefaçons.

Faire connaître son site

Clôture du projet et lancement du site, selon le budget qui a été défini auparavant, il faudra définir le type de communication, la stratégie de marketing à mettre en place pour générer du trafic et rassembler une communauté autour de votre site web.

En conclusion

Les 4 grandes étapes sont :

  1. Définition du projet web
  2. Imagination du site web
  3. Réalisation du site web
  4. Mise ne ligne du site web

Un projet web doit suivre une organisation bien précise pour réaliser d’une manière correcte un site web.

Besoin d’un chef de projet pour piloter votre projet web, ce pack peut vous intéresser :

projet web

La gestion du projet

Maîtrisez les 7 grandes étapes avec appui d’un chef de projet web.

Initialisation
Lancement
Conecption
Production
Exploitation
Maintenance
Promotion

Choisir un nom de domaine

Le choix du nom de domaine

Un nom de domaine est par exemple de ce type http://www.mon-domaine.fr, ou nom-domaine serai le nom de votre entreprise ou de votre service ou toute d’autres choses… le .fr est appelé  dans le jargon métier « une extension », .fr pour la France ou .uk pour Angleterre, selon les pays.  Il existe le .com qui désigne une entreprise commercial ou le .org pour un organisation ou encore .biz et .info qui signifie business et information, mais de nos jours avec la très forte demande, la signification des extensions de noms de domaine  est devenu moins importante « dirons certains spécialistes« . Je vous invite à lire un article sur « L’importance de l’extension dans la valorisation d’un nom de domaine tirée du site blogodomaines.com » même si l’article date un peu, cela vous permettra de vous faire votre propre opinion sur le sujet.

Nombre de noms de domaine enregistrés en juin 2010 par extension (d’après L’AFNIC, étude sur 50 des principales extensions mondiales).

Nombre de noms de domaine

Nombre de noms de domaine

Pour en savoir plus, lire l’article complet sur le site entreprise sans faute

Quand déposer un NDD ?

Dés lors que vous avez une idée. Dans ce domaine, il y a qu’une seule règle « premier arrivé, premier servi », il est important de déposer et de disposer de plusieurs nom de domaine. N’attendez pas d’avoir créer votre entreprise ou votre site internet pour déposer votre NDD, il sera peut être déjà pris.

Où déposer son nom de domaine

Vous avez le choix, ils sont nombreux, par exemple vous avez gandi.net qui est à l’origine l’un des premiers bureaux d’enregistrement (registrar) agréé par l’ICANN pour les domaines en .COM, .NET,.ORG, .BIZ, .INFO. Mais vous avez aussi les grands opérateurs comme 1and ou OVH qui sont historiquement spécialisés dans l’hébergement.

Même si je vous conseille de ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier, vous pouvez regrouper l’achat de ces deux services, chez un même prestataire. Depuis quelques années vous pouvez même réalisé votre site web dans certain cas. Cette solution simple et pratique est néanmoins à éviter surtout par les professionnels.

Qui doit ou qui peut déposer un nom de domaine

En réalité, l’achat ou plus exactement la location d’un nom de domaine est assez simple, tout comme la location d’un hébergement et peuvent être réalisé par vous-même, néanmoins si vous souhaitez confier cette mission à un spécialiste et bénéficier de son expérience, Ugoweb vous propose son pack clé en main.

Nom de domaine

Ajouter un non de domaine